Catégories
Vie sociale

C’est parti…

Après une longue période d’incubation qui a suivi la mise en place technique du blog je saisi l’occasion qui m’est donnée aujourd’hui d’écrire les premiers billets. J’ai vu hier soir le film de Yann-Arthus Bertrand et de Luc Besson sur antenne 2 et je ne peux pas faire autrement que de vous livrer mes sentiments. Il aura fallu tant de temps pour qu’enfin soit rendu public que nous avons déséquilibré gravement la vie sur terre. Ceci à un tel point qu’il n’est pas certain que nous puissions survivre. En fait tout ceci était bien évident pour qui voulait bien le voir. Faut-il attendre que 40% de l’épaisseur de la banquise disparaisse pour le signaler et en tirer les conséquences ? Je ne vais pas m’étendre sur cette polémique mais il est évident que l’hypocrisie règne au sein du mental de ceux qui croient gouverner le monde. Qu’allons nous faire suite à cette évidence.

Si vous comptez sur les gouvernements, vous pouvez être sûr que le soleil va vous transformer en brochette dans pas longtemps. La solution passe par une prise de conscience individuelle et une modification individuelle des comportement. Si vous attendez que monsieur le président de je ne sais où vous dise ce qu’il faut faire ce sera trop tard. Les présidents sont pieds et poings liés à ceux à qui le malheur profite. La seule cause est la volonté de profit et de pouvoir par l’accumulation de richesses extérieures. 80% de l’énergie dépensée profite à 20% de la population. 80% de l’énergie produite par un ouvrier profite exclusivement à 20% de la population sans qu’un seul élément de cette énergie soit redistribuée. Vous imaginez notre président dire à ces mesdames et messieurs les plus fortunés qu’il faut liquider leur fortune pour rééquilibrer la situation ? C’est à chacun d’arrêter d’enrichir démesurément les plus fortunés. Le seul pouvoir que nous ayons se trouve dans notre comportement de consommateur. 80% du prix de ce que nous achetons profite à 20% de la population. Personne ne peut vous obliger à dépenser de l’argent pour acheter des choses inutiles ou nuisibles. Nous sommes seuls responsables. Nous ne sommes pas victimes de la publicité mais de notre léthargie, de notre passivité et de notre incapacité à tenir notre gouvernail. La Spiritualité commence par une prise de conscience de la nécessité de tenir soi-même la barre de notre vie. Faisons le premier pas et Dieu fera le reste. Mais ce premier pas doit être fait tous les jours, en permanence. L’effort nécessaire devra durer longtemps avant que l’on s’aperçoive des résultats. La nature est comme un super tanker, quand vous mettez la barre à droite il faut des kilomètres avant que l’on s’aperçoive que le bateau commence à tourner. En changeant nos comportements nous pouvons soigner la terre mais aussi notre terre intérieure. C’est la même terre, ce qui nuit à l’une nuit à l’autre, ce qui profite à l’une profite à l’autre. Nous devons le faire. Comment ? C’est très simple. Posez vous simplement cette question avant d’acheter : Cela est-il vraiment nécessaire ? C’est comme cela que je procède et je vous garanti que je ne dépense pas grand chose pour mes besoins personnels. Ma richesse est intérieure, je n’ai donc pas besoin de combler un manque par un apport extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *